Voir les photos (2)

ÉGLISE SAINT SATURNIN D'ARGELÈS-GAZOST

Site et monument historiques ,  Eglise ,  Art sacré à Argeles-gazost

Gratuit
  • Une église symbole de renouveau
    Il faudra attendre près de 30 ans pour que la municipalité d’Argelès, née de la fusion de Vieuzac, du quartier de Canerie et d’Ourout, par l'ordonnance de 1824 par Charles X, pour que soit érigée l’église que nous connaissons actuellement. Vieuzac n'étant plus paroisse depuis 1824, et l’église d’Ourout étant vétuste, il s’avérait nécessaire d’en construire une nouvelle. Un terrain idéalement placé au centre du village fut acquis mais les fonds nécessaires...
    Une église symbole de renouveau
    Il faudra attendre près de 30 ans pour que la municipalité d’Argelès, née de la fusion de Vieuzac, du quartier de Canerie et d’Ourout, par l'ordonnance de 1824 par Charles X, pour que soit érigée l’église que nous connaissons actuellement. Vieuzac n'étant plus paroisse depuis 1824, et l’église d’Ourout étant vétuste, il s’avérait nécessaire d’en construire une nouvelle. Un terrain idéalement placé au centre du village fut acquis mais les fonds nécessaires manquaient. L’Empereur Napoléon III en séjour à Saint-Sauveur fut sollicité, et son retour positif permis sa construction entre 1857 et 1860, en pierre grise de Lourdes. Dédiée à Saint Saturnin, patron d’Ourout, elle fut inaugurée le 15 août 1861.

    Des cloches sauvées par les habitants
    Les cloches du XVIIIe siècle proviennent de l'ancienne église d'Ourout. Elles furent sauvées par les habitants lors de la demande par la Convention, en 1793, de céder à l’Etat toutes les cloches en vue de leur fonte pour en faire de canons. Les églises ne devaient conserver qu’une cloche pour le tocsin. Les locaux démontèrent trois des quatre cloches pour les enterrer et les sauver. Il s’agit de la cloche Santa Maria, 1747 de chez Dencausse de Tarbes, JHS Maria, 1756 de chez Dencausse de Tarbes et Sancta Maria, 1774, fondeur inconnu.

    Des trésors intérieurs remarquables
    À l'intérieur, on trouve un immense tableau de Guillemet représentant Sainte Blandine dans la fosse aux lions, qui a été offert par l'empereur Napoléon III. Les retables modernes des chapelles latérales ont été offerts par le chanoine Charriez des Sanctuaires de Lourdes lorsqu'il était curé de la ville. Dans la chapelle de droite, on remarque la petite statue de Bernadette dont le regard est fixé sur la Vierge de Lourdes. Les trois personnages ont été réalisés par la sœur Mercedes, comme le panneau peint représentant la Cène. Dans la sacristie, on remarque l’armoire du trésor avec ostensoir et calices. À côté, de beaux étendards brodés de fils d'or, dont celui de Saint-Saturnin.

    Des animations et concerts réguliers
    L’église d Argelès-Gazost est grande, elle comprend deux petits autels ou l’on peut faire brûler des bougies. Très propre, en plein cœur du village, elle est ouverte toute la journée. Des concerts réguliers y sont donnés, notamment le concert de Noël animé par plusieurs chorales pyrénéennes. L’été, des messes en plein air sont régulièrement données sur le parvis à l’arrière.
  • Tarifs
  • Gratuit
Ouvertures

Périodes d'ouverture

  • Toute l'année